Choisissez le mode Client pro ou Particulier pour voir les prix excl. TVA ou TVA incl.
Professionnel
Particulier

Changement de pneus - Guide et conseils

Deux fois par an, c'est tellement la ruée chez les garagistes auto que l'on doive patienter longtemps avant d'avoir un rendez-vous. Toutefois, vous n'avez pas à attendre lorsque vous avez le bon outillage et équipement pour effectuer vous-même le changement de pneus rapidement, quand vous voulez.

  

Quels outils sont-ils nécessaires pour changer un pneu ?

Il convient de noter ce qui suit :

Lors d'un véritable changement de pneus, les anciens pneus sont retirés des jantes et de nouveaux pneus sont chaussés. Ce n'est toutefois possible que dans un garage automobile car cela nécessite des appareils spéciaux. Pourtant, la plupart des personnes parlent  de changement de pneus alors qu'il s'agit souvent que d'un changement de roue.

Il en va autrement pour le changement de roue, que chacun peut réaliser soi-même.  Si vous avez deux lots de roues, pour l'hiver et pour l'été, et si vous êtes habiles de vos mains, vous pouvez changer vous-même sans problème les roues de votre véhicule.  

En principe, le cric de bord de votre véhicule suffit pour changer une roue. Toutefois, cet outil est plutôt conçu pour une situation d'urgence. Si les 4 roues doivent être remplacées, il est plus judicieux de disposer d'un outil mieux adapté et plus pratique.

En principe, trois outils suffisent  pour changer une roue : un cric, une clé à écrous ou clé en croix et une clé dynamométrique. Vous trouverez en général dans votre maison ou garage ce dont vous pouvez avoir encore besoin.

Changer les pneus implique de soulever la voiture

Un cric classique ou un un cric rouleur peut être placé et monté facilement à l'endroit nécessaire.

Par ailleurs, il offre l'avantage de nécessiter très peu d'effort pour soulever le véhicule. En ouvrant une soupape, la voiture peut aussi être abaissée rapidement.

Un autre avantage : Sur un cric rouleur, le véhicule est nettement plus stable que sur un cric à manivelle un peu bancal, sorti du coffre. 

De plus, les nouveaux modèles de voiture sont souvent livrés sans roue de secours, ni cric. Dans le coffre, on trouve désormais à la place une bombe anti-crevaison et un petit compresseur.

Moins d'effort / application de force ciblée pour desserrer les roues

Les clés à écrous offrent une extension de levier grâce à leur fonction télescopique. Elles permettent de desserrer facilement même les boulons ou les écrous de roue bien serrés.

Une clé en croix nécessite certes un peu plus de force mais peut être facilement mise en rotation. Les vis peuvent ainsi être retirées ou vissées rapidement. 

Une visseuse à choc à air comprimé, comme en ont les mécaniciens professionnels, se trouve rarement chez les bricoleurs.

Mais, pour le changement de roue, il existe désormais de bonnes visseuses à choc sans fil pour desserrer des écrous et vis fermement serrés. 

Un bon serrage après le changement de roue

Pour bien serrer les boulons en appliquant la force nécessaire après le montage, une clé dynamométrique est nécessaire.

Elle peut être réglée individuellement sur le couple de serrage nécessaire. De ce fait, cela garantit que les boulons ou vis de roue ne soient pas serrés de façon excessive ou insuffisante.

Important : Après l'usage, une clé dynamométrique précontrainte mécaniquement doit être remise à zéro. La clé ne doit pas rester durablement sous précontrainte, c'est-à-dire avec un couple de serrage défini de 110 Nm par ex.

  

Quand changer les pneus ?

On connaît tous la règle "d'O à P“, c'est à dire circuler avec des pneus hiver du mois d'octobre jusqu'à Pâques et les pneus été de Pâques jusqu'à octobre. Toutefois, avec le changement climatique, les saisons sont moins régulières, donnant l'impression qu'elles sont décalées de quelques mois, ce qui déstabilisent tout simplement de nombreux automobilistes au moment de changer les pneus. Les mécaniciens recommandent donc de passer aux pneus hiver dès que les températures chutent en dessous de 7 °C ou au plus tard à la première gelée.

A basse température, le risque existe que les pneus été durcissent ainsi perdent en flexibilité, en adhérence et en stabilité. Et qui souhaite, en hiver, abîmer les belles jantes alu des pneus été par le sel déversé sur la chaussée ? Sur des pneus hiver, la bande de roulement reste élastique et adhère bien à la chaussée à basse température. Attention : Quand les températures sont plus clémentes, les pneus hiver s'usent plus rapidement, ce qui rallonge la distance de freinage.

Pour de nombreux automobilistes, le passage des pneus été aux pneus hiver est la seule mesure qu'ils prennent pour préparer leur voiture à l'hiver. Mais, il faut en faire un peu plus pour que votre véhicule soit bien préparé pour l'hiver. Notre guide vous montre ce qu'il faut faire.

   

Préparer le changement de pneus de façon professionnelle

1. Contrôler la profondeur du profil

Vous pouvez vous épargner beaucoup de travail supplémentaire en préparant le matériel et l'outillage nécessaire pour le changement de pneu. En pratique, on peut préparer les nouvelles roues de la façon dont elles doivent être montées sur le véhicule. Pour ce faire, il faut respecter le sens de roulement et la profondeur de profil.

Certains pneus ne sont conçus que pour un sens de roulement. Ce dernier est visible sur le flanc du pneu. Pour mesurer la profondeur du profil, il existe de petites jauges de profondeur de profil. La profondeur minimale du profil est de 1,6 mm mais cette limite est trop faible pour les pneus hiver. En effet, les experts préconisent de changer de pneus hiver dès que la profondeur arrive à 4 mm.

Pour que les pneus s'usent uniformément, il faut toujours monter la paire avec la plus grande profondeur de profil sur l'essieu entraîné.

2. Contrôler le numéro DOT

L'abréviation DOT signifie "Department oTransportation",  à savoir le Ministère américain des transports.  Dès 1980, il impose que sur chaque pneu soit apposée la date de fabrication entre autres. La mention DOT se trouve sur le flanc du pneu. Elle se compose de différents blocs de chiffres et de numéros qui renseignent sur le lieu de fabrication, la taille du pneu, le type et la date de fabrication.

Il est intéressant de repérer les quatre derniers chiffres car ils indiquent la date de fabrication, d'où l'âge du pneu. Quand on lit par ex. le nombre 1918, il faut en déduire que le pneu a été fabriqué durant la 19e semaine calendaire de 2018.

Important : Plus un pneu est ancien, plus son adhérence au sol sera mauvaise. Des pneus de plus de 8 ans devraient être changés aboslument. Même si la profondeur de profil était encore suffisante.

3. Préparer les boulons et écrous de roue appropriés

Lorsqu'on change une roue, il est important de toujours utiliser les écrous ou boulons de roue adaptés à la jante. Car il en existe différents modèles.

Ces derniers peuvent en effet être différents par la taille et selon leur position dans la jante.  Ils peuvent être de type conique ou sphérique.

Ce n'est q'en utilisant les vis adaptées à la jante qu'on obtient une transmission parfaite de la force.

De plus, des vis inadaptées risquent d'endommager les jantes et peuvent se desserrer durant le trajet.

4. Bien choisir le lieu du montage

Il convient de procéder au changement de roue sur une surface plane, plate et suffisamment stable pour que le véhicule stationné ne puisse pas basculer ni déraper. Si les roues sont bloquées ou même rouillées sur l'essieu, il faudra exercer davantage de force pour la desserrer. Ensuite, il est indispensable d'immobiliser le véhicule en toute sécurité.

  

Guide : Comment bien changer un pneu ?

Avant de procéder au changement de roue, le véhicule doit être correctement immobilisé et sécurisé pour qu'il reste fixe. Le véhicule devrait être placé de façon à ce qu'il reste suffisamment d'espace sur le côté et que l'on puisse travailler sur les roues.

Ensuite, il faut enclencher la 1ère vitesse et serrer le frein à main. Pour les véhicules à boîte automatique, il faut mettre le levier de vitesse sur "P“ (parking).

1. Déposer les enjoliveurs

Si les jantes sont habillées d'enjoliveurs, ils doivent être enlevés.

Il est toutefois déconseillé de les ôter en faisant levier avec un tournevis car cela risque de rayer les jantes. Mieux vaut les enlever manuellement. 

En effet, à ces endroits, les jantes peuvent vite rouiller !


2. Desserrer les boulons

Les boulons de roue doivent être desserrés dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Les forces nécessaires sont encore très élevées. C'est pourquoi il est nécessaire que la voiture repose encore sur ses roues.

Important : Même si la tentation est grande de l'utiliser, une clé dynamométrique n'est pas conçue pour desserrer des vis grippées. Mieux vaut employer des visseuses à choc qui sont plus pratiques.

Si nécessaire, on peut ajouter une rallonge métallique à la clé en croix pour faciliter le desserrage par effet de levier.

Si des vis spéciales antivol (écrous antivol) sont utilisées, il faut vous munir de l'embout adapté avant de commencer à dévisser.


3. Soulever le véhicule

Chaque véhicule possède sur son châssis des endroits renforcés et spécialement conçus pour pouvoir y être soulevé. Parfois, ces endroits sont marqués sur le châssis par un repère et se trouvent facilement. En cas de doute, n'hésitez pas à consulter le mode d'emploi de votre véhicule.

Il est suffisant de lever le véhicule de quelques centimètres de sorte qu'il existe un espace de 2 à 3 cm entre la bande de roulement du pneu et le sol.

Important : Lors de l'utilisation d'un cric rouleur, il convient d'enlever le levier de commande après le levage pour réduire le risque de trébuchement. A titre de sécurité, il est possible de placer une chandelle sous le châssis si le cric doit être retiré.


4. Retirer les boulons

A présent, vous pouvez retirer les écrous ou boulons de roue. Placez-les si possible dans un bac et non directement sur le sol pour éviter de les salir. Dans le cas de jantes en aluminium, il faut veiller précisément à ce que la clé en croix ou la clé à écrous soit correctement placée sur la tête des écrous ou boulons pour éviter les rayures sur la jante polie.

Important : Avant de retirer le dernier boulon, il faut maintenir la jante contre le moyeu avec une main. De ce fait, vous éviterez que la roue ne glisse ou bascule prématurément du support de roue. De plus, on sait par expérience, qu'il vaut mieux terminer par le boulon situé le plus haut.


5. Placer des marquages de roue

La roue enlevée devrait aussitôt être identifiée avec un marquage de pneu ou de roue. Cela permet ainsi de savoir, des mois après, à quel endroit était montée la roue.

A la place de marquages, il est possible d'utiliser un marqueur spécial pour le caoutchouc.

L'inscription Arrière Gauche (ARG ), Arrière Droit (ARD), Avant Gauche (AVG) et  Avant Droit (AVD) se réfère toujours au sens de conduite.


6. Nettoyer le support de roue

À présent, il faut nettoyer le support de jante et le moyeu de roue à l'aide d'une brosse métallique afin d'enlever toute trace de rouille et de saleté. On peut profiter de l'occasion pour jeter un oeil sur le système de freinage et la suspension. Les plaqiettes de frein doivent avoir une épaisseur suffisante et les disques de frein doivent être lisses et sans rayures.

Aucun liquide ne doit fuir des conduites de freins et au niveau de l'amortisseur. Les joints caoutchouc des soufflets ne doivent pas être poreux ni fendillés.


7. Graisser les moyeux de roue

Avant de poser la nouvelle roue, il convient d'appliquer sur le moyeu une graisse résistant à la température telle qu'une pâte de cuivre ou une pâte céramique.

Attention : Il ne faut pas graisser la totalité du support de roue mais seulement le cercle au centre du support de jante, qui permet de centrer la jante. Cela prévient le risque que la jante soit grippée sur le moyeu. 


8. Contrôler le sens de roulement

Avant de monter la nouvelle roue, il faut vérifier le sens de roulement. Le symbole indiquant le sens de roulement ou de rotation n'est pas universel. il peut varier d'une marque à une autre.

Veillez également avant la pose d'avoir les vis/boulons de roue adaptés à portée de main. Si les mêmes boulons sont réutilisés, il convient de les nettoyer à la brosse métallique avant de les réinsérer.


9. Placer la roue

Vous pouvez à présent poser la nouvelle roue sur le moyeu. Il est important que les trous des vis de la jante se superposent aux trous filetés du moyeu.


10. Remonter les boulonnages

Vous pouvez maintenant les boulonnages. Idéalement, on commence par celui situé le plus haut pour que la roue soit bien maintenue sur le moyeu.

Important : Les boulonnages doivent être vissés doucement. Un boulonnage difficile à serrer ou se bloquant signifie qu'il a été posé de travers et il ne faut pas le forcer. Dans ce cas, desserrez-le, retirez-le et positionnez-le correctement pour le monter correctement.


11. Serrer à la main les boulonnages

Serrez les boulonnages à la main à l'aide d'une clé en croix. La jante doit reposer totalement sur le moyeu et ne doit plus osciller.

Si des jantes en aluminium sont montées, il faut à nouveau faire attention à ne laisser aucune rayure avec la clé en croix.


12. Abaisser partiellement le véhicule

Une fois la roue montée, il est possible de retirer la chandelle. A présent, vous pouvez abaisser la voiture jusqu'à ce que la roue touche le sol.

important : N'abaissez pas complètement le véhicule. Même si la pression exercée sur le pneu n'est pas si élevée, l'alignement de la roue peut encore être optimisé lors du serrage final des boulonnages. Un léger contact avec le sol est suffisant pour offrir une résistance et empêcher la roue de tourner lors du serrage.


13. Serrer les boulons de roue

Vous pouvez à présent serrer les boulonnages de façon croisée à la clé dynamométrique. Pour savoir quel couple de serrage appliquer avec la clé dynamométrique, veuillez consulter le mode d'emploi à bord de votre véhicule. 

Important : Actionnez la clé dynamétrique jusqu'à entendre le bruit caractéristique de résistance.


14. Abaisser complètement le véhicule

Une fois toutes les vis  bien serrées avec le couple de serrage requis, la voiture peut être totalement abaissée.


15. Contrôler la pression des pneus

Après avoir changé les 4 roues de la même manière, il convient de contrôler la pression des pneus montés à l'aide d'un testeur de pression des pneus.

Une bonne pression des pneus est capitale pour une bonne tenue de route. Des pneus mal gonflés peuvent conduire à une usure excessive des pneus et à une plus grande consommation de carburant. Les valeurs de gonflage requises sont indiquées soit à l'intérieur du couvercle de réservoir, sur le longeron intérieur de la portière ou dans le mode d'emploi du véhicule.


16. Replacer les enjoliveurs

Si des enjoliveurs doivent être placés sur les nouvelles roues, vous pouvez les monter à présent. Vérifiez que ces derniers présentent bien un espace pour laisser passer la soupape et montez-les de façon à ce qu'ils soient correctement alignés. Les enjoliveurs doivent tenir fermement sur la jante et ne rencontrer aucun obstacle en périphérie. 

17. Activer les capteurs de pression des pneus

A la fin, les capteurs de pression des pneus (s'ils sont présents) doivent être activés sur le système de contrôle de pression des pneus
Sur certains véhicules, il faut indiquer dans l'ordinateur de bord le type de pneu (pneu été ou pneu hiver). Vous trouverez d'autres informations à ce sujet dans le mode d'emploi de votre véhicule.

18. Resserrer les boulons de roue

Au bout de 50 à 100 km environ, il faut vérifier que les boulonnages sont bien serrés à l'aide d'une clé dynamométrique.

  

Comment bien stocker les roues ?

Après le démontage, les roues doivent être marquées pour que l'on sache 6 mois après à quel endroit la roue était montée. Ensuite, si nécessaire, nettoyez la roue avec soin. A cet effet, nous proposons des nettoyants spéciaux pour jantes.

Une fois le pneu nettoyé et sec, il doit être contrôlé. Retirez les éventuels gravillons coincés entre les lamelles du pneu. Il faut ensuite vérifier si le pneu présente des traces d'usure ou des dommages. Le pneu ne doit être ni fissuré ni entaillé.

Une usure inégale peut suggérer un défaut de réglage des essieux (parallèlisme, géométrie). Il faudra faire mesurer le système de direction de votre véhicule chez un garagiste. Si tout est correct, les pneus ou roues peuvent être stockés. Il est important de stocker les roues complètes à l'horizontale ou suspendues. Seules les roues sans jante peuvent être entreposées à la verticale.

Les range-pneus sont parfaits pour le stockage. Les roues sont ainsi disposées les unes au-dessus des autres  sans se toucher et cela permet un gain de place évident. Sur certains modèles est fournie une bâche protectrice pour que les roues soient protégées de la poussière, de la saleté ou du soleil.

  

Questions fréquentes sur le changement de roue

Peut-on graisser les boulons ou écrous de roue ?

La réponse est clairement "Non !“. lors du serrage d'un boulonnage de roue, des forces de friction s'exercent sur le filetage. Ces forces de friction sont réduites lorsqu'on ajoute un lubrifiant. Si ce boulonnage est ensuite serré avec le couple de srrage préconisé, la charge de traction exercée sur le boulonnage esta lors nettement trop élevée. c'est pourquoi il faut toujours monter les boulonnages "à sec".

Peut-on graisser le support de jante sur le moyeu ?

La réponse à cette question est également un "Non !“ définitif. car les boulonnages de roue pressent la jante contre le support. De ce fait, se crée une adhérence par friction, qui est très importante en cas de forte accélération ou de freinage. Si le support de jante est lubrifié, alors il n'y a plus d'adhérence. Les forces résultantes ont alors un plus grand effet sur les boulonnages et cela peut aboutir, dans le pire des cas à la rupture des boulonnages.

Que se passe-t-il si j'ai utilisé les mauvais boulonnages ?

Lorsque le bon type de boulonnage est utilisé, la tête repose uniformément dans le trou de la jante (voir schéma A). Si le mauvais type de boulonnage est pris, la tête n'a qu'un contact annulaire avec la jante (voir repères en rouge, schéma B).

Cette surface de contact minimale transmettra toute la force nécessaire lors du serrage du boulonnage. Cela conduit forcément à une déformation du matériau. le boulonnage se desserre alors et peut même tomber. Dans le pire des cas, toute la roue peut se détacher du moyeu.

Que faire si la jante est rouillée ?

Dans la plupart des cas, le trou central de la jante se bloque avec le centrage de la jante. On peut l'éviter en graissant le centrage de jante lors de la pose de la roue ou en appliquant une pâte céramique. Si cela n'est pas effectué, une jante en acier peut se gripper.

Dans ce cas, il faut vaporiser un spray dégrippant sur le centrage de jante ainsi que le support de jante. Laissez agir le produit un certain temps. Ensuite, vous pouvez essayer en donnant de légers coups contre le pneu de débloquer la roue à la main. Si besoin, il est possible d'utiliser un marteau en caoutchouc. Si cela est vraiment nécessaire, frappez uniquement sur le pneu et non sur la jante.

Il est vivement déconseillé de faire les expériences dangereuses suivantes telles qu'abaisser la voiture avec un boulonnage débloqué dans la suspension ou de faire un tour du quartier dans cet état. Si la roue ne peut absolument pas être desserrée, il vaut mieux aller voir son garagiste. Car les mécaniciens ont d'autres moyens pour débloquer une roue.

Doit-on faire équilibrer une roue avant le montage ?

Non, ce n'est pas nécessaire. Toutefois, si on constate des vibrations au niveau du véhicule ou du volant après le changement de roue, c'est qu'il existe un déséquilibre. On peut supposer un défaut d'équilibrage sur une roue. Dans ce cas, les roues doivent être rééquilibrées par un technicien. Si une nouvelle roue est posée sur la jante, la roue complète doit être équilibrée.



Nous utilisons des cookies et des technologies similaires pour vous offrir une expérience d'achat en ligne aussi agréable que possible, pour analyser l'activité du site et pour vous afficher des publicités personnalisées.
Notre politique de protection des données vous renseigne sur notre utilisation des cookies et sur la possibilité de définir vos préférences dans ce domaine.