Conseils

Bon à savoir sur les vidéoprojecteurs

À la maison, au bureau, partout : un vidéoprojecteur projette des films, des présentations ou des jeux sur n'importe quel écran ou mur. Le choix de vidéoprojecteurs est vaste. Dans notre guide, vous apprendrez ce qu'il faut savoir sur les différentes variantes de vidéoprojecteurs, comme les vidéoprojecteurs home cinéma silencieux, les modèles professionnels puissants, les vidéoprojecteurs à focale courte pour les petites pièces et les mini-projecteurs portables.


Vidéoprojecteur : petit appareil, grand cinéma

Certes, de nombreux salons sont équipés d'un grand écran plat, mais les vidéoprojecteurs permettent d'afficher l'image souhaitée sur des pans de mur. Ces appareils vous permettent de regarder des films dans votre propre home cinéma, de transformer une soirée foot entre amis en véritable événement ou de vous plonger dans un univers de jeu au format XXL. Même dans un environnement professionnel, une présentation Powerpoint projetée sur un mur via un projecteur est plus impressionnante que sur l'écran d'un ordinateur portable, par exemple.

Jusque dans les années 1980, les premiers projecteurs professionnels étaient basés sur le procédé Eidophore inventé par l'ingénieur électricien suisse Fritz Fischer en 1939 et perfectionné par la suite. Les projecteurs à grand écran dotés de cette technologie étaient lourds et à peu près aussi grands qu'une armoire de salon. Le projecteur à tube cathodique, dans lequel un tube cathodique est intégré pour chacune des couleurs primaires rouge, vert et bleu, fait également partie des classiques. Dans le cadre professionnel comme domestique, les vidéoprojecteurs principalement de type LCD, DLP (en partie avec des LED) ou LCoS se sont à présent imposés et ont souvent les fonctionnalités suivantes : Full HD, sorties HDMI et VGA ainsi que d'autres caractéristiques utiles.


Différents types de vidéoprojecteurs

Les vidéoprojecteurs existent en différents modèles et sont disponibles dans différentes gammes de prix. Lors de l’achat d’un vidéoprojecteur, il convient d’abord de tenir compte du but d’utilisation :

Un vidéoprojecteur home cinéma avec haut-parleurs intégrés ou un système de sonorisation externe vous permettront de retrouver l'ambiance du cinéma chez vous. Ces projecteurs présentent différentes interfaces pour les lecteurs Blu-Ray et DVD, les ordinateurs portables, les PC et plus encore de sorte que vous pouvez y connecter vos appareils par exemple par HDMI, HDMI sans fil ou USB. Étant donné qu'ils sont principalement utilisés dans des pièces sombres, la valeur de lumens ANSI (ou lumens), c'est-à-dire la luminosité, ne doit pas être aussi élevée que celle des projecteurs spéciaux utilisés à des fins de présentation. En revanche, les modèles destinés au home cinéma offrent souvent la Full HD et sont en général silencieux afin de ne pas perturber les spectateurs lors du visionnage d'un film.

Outre le rapport largeur/hauteur en 16:9, la résolution joue un rôle important pour que vous puissiez profiter des films en résolution Full HD avec toute leur netteté. Outre les vidéoprojecteurs Full HD, des modèles Ultra HD sont également disponibles mais cette technologie a un prix. Dans la plupart des cas, il suffit d'opter pour la Full HD. Certains modèles supportent en outre la lecture 3D. Si vous tenez à visionner des films en trois dimensions, il vous faut également des lunettes à obturateur compatibles.

Un vidéoprojecteur professionnel ou de présentation est avant tout destiné à projeter des contenus de l'écran de l'ordinateur, par exemple des présentations, sur l'écran de projection. L'important pour ce type de projecteur est la luminosité de l'image, qui est indiquée en lumens ou en ANSI lumens pour les projecteurs. Comme il n'est pas toujours possible ou souhaitable d'obscurcir complètement une salle de réunion, les modèles destinés au secteur professionnel doivent disposer d'une valeur en lumens élevée. Le Full HD ou la résolution maximale ne joue souvent qu'un rôle secondaire. Outre les ports USB et HDMI, un ou plusieurs ports VGA sont fort utiles.

Les projecteurs à focale courte sont spécialement conçus pour créer des images aussi grandes que possible avec une faible distance au mur. Avec un vidéoprojecteur traditionnel dans une petite pièce, l'orateur risquait de se trouver directement dans le faisceau lumineux et de projeter des ombres gênantes sur l'écran. Les modèles à courte focale ne sont pas seulement appréciés dans les salles de réunion, mais aussi pour le gaming de sorte que le joueur puisse vivre ses aventures numériques et ses combats sur une grande diagonale d'écran, même dans un salon minuscule.

Les mini-projecteurs sont prévus pour un usage mobile : Ils sont légers, compacts et se glissent dans presque toutes les poches. Ils sont souvent équipés d'une batterie et peuvent donc être positionnés de manière flexible. Certains peuvent même être connectés à des smartphones ou des tablettes. 


Comparaison des techniques de projection

Pour que vous puissiez trouver l'appareil correspondant à l'utilisation souhaitée, nous récapitulons ici les informations les plus importantes sur les différentes techniques d'affichage. Il existe essentiellement deux méthodes de génération d'images : LCD et DLP.

Projecteur LCD

Projecteur LCD : LCD est le sigle anglais de “Liquid Crystal Display”, soit écran à cristaux liquides, qui génère l’image. Cette image ne se place pas en grand format devant un caisson lumineux mais est amenée par le faisceau lumineux à la surface de projection. Aujourd'hui, la plupart des appareils sont basés sur la technologie 3LCD. La lumière de la lampe de projection est décomposée en couleurs primaires rouge, vert et bleu par des miroirs semi-transparents spécialement vaporisés. Les trois faisceaux passent chacun à travers leur propre panneau LCD et sont à nouveau alignés à la fin par un prisme. Comme les cristaux liquides laissent transparaître un peu de lumière résiduelle même lorsqu'ils sont fermés, les noirs profonds ne font pas forcément partie des points forts des projecteurs LCD. Il existe toutefois des projecteurs offrant un très bon contraste visuel.

Projecteur DLP

Projecteur DLP : La seconde méthode de projection fonctionne avec un ensemble spécial de minuscules miroirs placés sur une puce. Un signal électrique fait pivoter chaque miroir de manière à ce qu'il reflète - ou non - la lumière de projection vers l'écran. Chaque point de l'image ne connaît que deux états : clair ou sombre, allumé ou éteint. La lumière résiduelle n'est donc pas présente dans le Digital Light Processing (DLP), ce qui se traduit par de très bonnes valeurs de contraste. Pour que le projecteur DLP n'affiche pas seulement des images en noir et blanc, une roue chromatique avec des films rouges, vertes, bleus et blanches tourne dans la trajectoire du faisceau. Elle change la teinte de la lumière de projection plusieurs milliers de fois par minute. Les spectateurs sensibles reconnaissent ce truc aux fines franges colorées dans les motifs en mouvement, ce qu'on appelle l'effet arc-en-ciel. Dans le procédé 3DLP, chaque couleur de base dispose de sa propre puce, ce qui élimine la roue chromatique rotative et l'effet arc-en-ciel qui l'accompagne. 

Projecteur LED

LED : Les modèles à lampe LED sont présents dans les projecteurs LCD et DLP et se caractérisent par des diodes lumineuses qui remplacent la lampe de projection classique. Les projecteurs LED présentent quelques avantages : D'une part, les LED (diodes électroluminescentes) ont une longue durée de vie, d'autre part, les LED consomment moins de courant et ne dégagent pas tant de chaleur.

LCoS : Les appareils dotés de panneaux LCD réfléchissants, également appelés cristaux liquides sur silicium (en anglais, Liquid Crystal on Silicon ou LCoS) sont considérés comme une forme mixte. Au lieu de miroirs mécaniques, des cristaux liquides placés devant une couche de miroirs contrôlent le flux lumineux vers l'écran. Ils combinent les avantages des deux procédés et créent de bons niveaux de noir sans effets secondaires gênants. Certains fabricants travaillent avec cette technique et ont créé leurs propres noms. Ainsi, chez Epson, le LCoS s'appelle "3LCD Reflective", JVC nomme son système "D-ILA" et Sony utilise le terme "SXRD". 

Laser : Les lasers à semi-conducteurs sont une source de lumière encore plus efficace que les projecteurs à LED. Ils émettent une lumière plus claire et plus durable que les diodes électroluminescentes et peuvent atteindre 20 000 à 30 000 heures de fonctionnement selon le modèle. Les fabricants combinent les lasers avec tous les procédés de projection courants, c'est-à-dire dans les projecteurs LCD, DLP et LCoS.


Achat de projecteur – Critères à prendre en compte

Tandis que les modèles pour le home cinéma ou le gaming font plaisir au quotidien grâce à des valeurs de contraste élevées, une bonne résolution et des haut-parleurs solides, la luminosité en lumens ou en lumens ANSI est la mesure de toute chose pour les appareils destinés à des présentations simples.

Luminosité en lumens (ou lumens ANSI) : Les projecteurs avec une valeur de luminosité élevée sont souvent plus chers mais ils vous offrent une bonne image même dans des pièces plus lumineuses. Les fabricants indiquent la luminosité en lumens ou en lumens ANSI, parfois avec l'abréviation lm. Dans les pièces qui peuvent être complètement obscurcies, il est recommandé d'utiliser environ 800 lumens ou 1'000 lumens. En revanche, dans les zones plus lumineuses, il convient d'utiliser des vidéoprojecteurs dont la luminosité est supérieure à 2'000 lumens.

Contraste : Il n'y a pas que la valeur en lumens qui est importante car le principe du contraste est le suivant : plus la valeur est élevée, meilleure est l'image. Le rapport de contraste entre la luminosité minimale et maximale devrait être d'au moins 5000:1 pour pouvoir projeter une image claire. Pour que vous puissiez percevoir aussi bien un noir riche qu'un blanc éclatant dans l'image, veillez à ce que le modèle home cinéma soit, en plus du Full HD et de bons haut-parleurs intégrés (vous trouverez également des appareils avec des haut-parleurs sans fil), doté d'un rapport de contraste de 10.000:1 ou supérieur.

Zoom : Plus la plage de focale est étendue, plus le positionnement d'un appareil équipé d'un objectif zoom est flexible. Un zoom est recommandé si l'appareil est utilisé dans différents locaux.

Objectif à focale courte : les modèles à focale courte entrent en jeu dans les petites pièces car ils peuvent être placés très près de la surface de projection tout en projetant une bonne image. Souvent, une distance d'un demi-mètre suffit.

Correction d’objectif (Lens Shift) : il n'est pas toujours possible de positionner le projecteur de manière optimale devant la surface de projection. Avec les projecteurs équipés de la fonction Lens Shift, l'objectif est déplacé verticalement et/ou horizontalement de sorte que l'image soit projetée sans distorsion. Grâce à Lens Shift, la position de la projection sur l'écran est adaptée le plus précisément possible. La correction de la distorsion trapézoïdale permet de compenser les distorsions dues à une installation inclinée. 

3D : Vous aimez voir les films en 3D ? Vérifiez que l’appareil a la fonction 3D, par ex. "3D ready“.

Connectique : Les entrées numériques comme HDMI fournissent la meilleure image. Un port HDMI transmet également le son. Pour la lecture 3D, le vidéoprojecteur doit en outre supporter le standard HDMI à partir de la version 1.4. Les normes sans fil comme WiFi ou Wireless HDMI permettent une transmission sans fil. Également pratiques : un raccordement Ethernet pour le bureau et un port USB pour pouvoir présenter des contenus directement à partir d'une clé mémoire. Selon l'utilisation, un ou plusieurs ports VGA peuvent s'avérer nécessaires.

Conseil : Vérifiez directement lors de l’achat la durée de vie de la lampe incluse et le prix d’une lampe de rechange. De nombreux projecteurs possèdent un mode d’économie d’énergie, qui permet de réduire la consommation de la lampe et d'augmenter sa durée de vie.


Conseil pratique : Trouver le bon écran de projection

Les écrans de projection peuvent améliorer considérablement la qualité de l'image. Un écran sur pied est mobile et peut être installé à tout moment ou se range facilement. Un écran déroulable, en revanche, est monté de manière fixe et se déroule sans grand effort en cas de besoin. Pour une véritable ambiance de home cinéma dans une pièce séparée, un écran sur cadre est idéal car il peut être parfaitement tendu et constitue donc une surface de projection optimale (mais visible en permanence).


FAQ – Questions fréquentes concernant les projecteurs

Quelle fixation est la meilleure pour un modèle fixe ?

Les appareils fixes sont souvent montés au plafond à l'aide de supports spéciaux mais il est également possible de les fixer au mur. Certains supports sont rigides, d'autres pivotants ou orientables.

Quels accessoires de projecteur sont-ils nécessaires ?

Dans le domaine professionnel, les pointeurs laser sont utiles, les télécommandes de certains modèles proposant un pointeur laser intégré.

Pour les projecteurs compatibles 3D, vous avez besoin de lunettes à obturateur compatibles avec votre appareil.

Si vous optez pour un mini-projecteur, une housse de transport protectrice est recommandée. 

Quel est le niveau sonore d'un projecteur en fonctionnement ?

Vérifiez les spécifications du fabricant avant d'acheter. Pour le home cinéma, il est important que la valeur en dB soit la plus basse possible, environ 30 dB. Attention : certains fabricants indiquent le volume en mode ECO tandis que d'autres mentionnent la valeur maximale possible.