Contrôler la qualité de l'air intérieur : les hygromètres

Les hygromètres mesurent l'humidité, l'écoulement et la température. Ils s'utilisent sutout dans de grands immeubles et sur les chantiers. Si de l'humidité est présente dans les murs, cela déclenche une alarme et vous pouvez réagir avant que des moisissures n'apparaissent. Vous trouvez dans ce guide des solutions techniques efficaces et de nombreux conseils pour lutter efficacement contre vos problèmes d'humidité.  

Les moisissures – pas seulement inesthétiques, un risque pour la santé !

Partout où règne un climat intérieur humide, les conditions sont réunies pour favoriser le développement de moisissures. Dans une habitation, l'air intérieur est souvent plus chaud et absorbe donc plus d'eau que l'air extérieur plus froid. Si cet air n'est pas évacué en quantités suffisantes, il peut se condenser en différents endroits du bâtiment – un terrain idéal pour la prolifération de moisissures !

 

Sommaire

Sommaire

  • Quelles sont les causes de la moisissure ?
  • Top Ten – 10 conseils pour lutter contre les moisissures
  • La température ambiante idéale
  • Risque de moisissure sur des murs froids

Partager le guide Tekkie :

Quelles sont les causes de la moisissure ?
 

 

Les moisissures se propagent, comme les autres champignons, au moyen de spores. Les spores de moisissures sont très petits, sont transportés par l'air comme les particules de poussière et se déposent sur le mur. Là, ils peuvent se développer en moisissures. Pour germer, les spores de moisissures ont besoin d'une certaine humidité et, pour leur croissance, une source d'éléments nutritifs. La moisissure les trouve souvent sur un mur d'habitation. L'eau de condensation peut offrir un milieu suffisamment humide pour la germination des spores. Les particules de poussière en suspension dans l'air ou bien la cellulose présente dans les papiers peints suffisent au développement des spores. Par ailleurs, d'autres facteurs tels que la teneur en oxygène, la température et le pH de la surface influencent la croissance. Dans votre appartement ou maison, il existe déjà une possibilité de formation de moisissures. Les pièces les plus propices à leur développement, en raison du fort taux d'humidité, sont la salle de bains et la cuisine. Avec la vapeur d'eau produite par la douche, un bain et la cuisine, l'humidité de l'air augmente. Mais, le simple fait de respirer et de suer y contribuent également – bien entendu dans une moindre mesure. Ainsi il est possible d'être exposé aux moisissures avant même que les taches noires caractéristiques se forment sur le mur. Car longtemps avant d’être bien visibles, les spores de champignons présents dans l’air affectent la santé des personnes se trouvant dans la pièce. Cela favorise les allergies et une exposition de longue durée augmente même le risque de cancer. Ainsi, il est estimé p. ex. qu’en Allemagne plus de 10 millions de personnes sont concernées directement et indirectement par une allergie aux moisissures. Par ailleurs, cela peut conduire à des infections – cela joue déjà un rôle important chez les personnes immunodéprimées. La prévention n’est pas difficile : Les appareils de mesure disponibles chez Conrad permettent de contrôler de façon fiable le climat intérieur et vous signalent s’il faut procéder à un chauffage et à une aération de façon ciblée afin d’exclure ce risque (voir aussi « Top Dix – 10 conseils pour lutter contre les moisissures »).


Top Ten – 10 conseils pour lutter contre les moisissures

1. Réduire l'humidité de l'air intérieur en aérant plusieurs fois dans la journée (5 à 10 minutes).

2. Dès que vous constatez de l'eau de condensation, après de la vapeur d'eau, il faut aérer.

3. Les hygromètres ou des appareils de mesure similaires permettent d'évaluer correctement l'humidité de l'air : à partir de 70 %, le risque de formation de moisissures augmente.

4. Les portes séparant des pièces ayant des températures différentes doivent rester fermées car, sinon, l'humidité se condense plus rapidement dans la pièce la plus froide.

5. Ne pas laisser la fenêtre en position basculante en hiver mais aérer de temps en temps.

6. Il faut également ventiler quand il pleut.

7. Plus il fait froid et venteux, plus la durée d'aération est courte.

8. Plus votre habitation compte de résidents, plus l'aération est fréquente.

9. Toujours placer le mobilier au moins à 10 cm du mur, sinon l'air ne peut pas circuler suffisamment.

10. Si de la moisissure apparaît sur les papiers peints, il faut les enlever jusqu'à atteindre l'enduit. Nettoyer les moisissures jusqu'à l'enduit, puis laisser sécher la zone au moins pendant 12 heures, puis vaporiser abondamment et à plusieurs reprises avec une solution à forte teneur en alcool, ensuite badigeonner d'un produit anti-moisissure et retapisser. Attention : Il est fortement déconseillé de traiter avec des produits chimiques à base d'herbicides car ils sont nocifs pour la santé.

La température ambiante idéale

La température de chauffage adéquate joue un rôle essentiel dans l'apparition de moisissures ou leur prévention. Voici une petit récapitulatif :


Risque d'apparition de moisissures sur les murs froids

1. Problème d'étanchéité du toit : Pénétration de l'humidité

2. Mobilité en contact direct avec le mur : L'air ne peut pas circuler

3. Embrasure de fenêtre et dormant : Souvent mal isolés

4. Ponts thermiques : le balcon agit en hiver comme une ailette de radiateur

5. Pare-vapeur défectueux : L'humidité se condense

6. Douche et cuisine : beaucoup d'évaporation